US

Paragraphes, saut de ligne, de page

Les paragraphes

Comment écrire un paragraphe ? Rien de plus simple, il vous suffit de taper votre texte suivi de deux retours à la ligne pour commencer un nouveau paragraphe

1 
 
2 
3 
Voici le texte qui va composer le premier paragraphe, la fin de celui-ci sera suivi par deux retours à la ligne.
 
Deux retours à la ligne plus loin, on retrouve le deuxième paragraphe
listing l2.1 Des paragraphes

Pour faire un seul retour à la ligne, il suffit d'un simple retour à la ligne, deux ou plus seront considérés comme un nouveau paragraphe. La présentation d'un paragraphe dépendra de la classe choisie pour le document. Normalement, la première phrase du paragraphe est précédée d'un alinéa tandis que l'espacement inter-paragraphes ne seront pas très grand. Nous verrons plus tard comment modifier ces paramètres.

Saut de ligne et saut de page

Il peut parfois être intéressant de couper une ligne sans commencer un nouveau paragraphe, pour celà on utilise la commmande newline (détail) ou le raccourci \\.

1 
2 
\newline
\\
listing l2.2 Saut de ligne

Pour passer sur une nouvelle page, il faut simplement utiliser la commande newpage (détail). Le texte qui suivra cette commande commencera donc au début d'une nouvelle page.

1 
2 
3 
Texte % Ce texte est sur la page i
\newpage
Texte % Ce texte est sur la page i + 1
listing l2.3 Saut de page

Organisation

Par défaut LaTeX va justifier les paragraphes. C'est à dire qu'il va ajouter des espaces entre les mots afin qu'une ligne remplisse toute la largeur de la feuille. Malheureusement, pour ce faire, LaTeX va devoir pratiquer des césures mais il va tenter de faire en sorte que le résultat soit le plus correct esthétiquement parlant.

Il existe un certain nombre de commandes qui permettent de ne pas appliquer les règles de césure par défaut de LaTeX.

Agir sur les mots

Nous avons déjà rencontré la première commande dans le projet 1, il s'agit d'une commande permettant de couper un mot à un certain endroit. La commande est simplement \-. On peut l'utiliser plusieurs fois dans le même mot.

1 
Anti\-cons\-ti\-tu\-tion\-nel\-le\-ment
listing l2.4 Césure

Lorsqu'un texte est trop long pour tenir sur une ligne et que LaTeX ne sait pas comment couper les mots, un avertissement de type Overfull hbox va apparaitre lors de la compilation, ce qui signifie que LaTeX va laisser la ligne dépasser dans la marge de droite.

On peut alors utiliser la commande sloppy (détail), ce qui va rendre LaTeX moins exigeant.

Lorsqu'une ligne sera trop longue, LaTeX va mieux tolérer l'ajout d'espaces entre les mots afin de rester dans la largeur de la page, un nouvel avertissement risque d'apparaitre, un Underfull hbox.

La commande sloppy (détail) agit dans l'environnement courant. Pour l'annuler et revenir à la normale, il faut utiliser la commande fussy (détail).

1 
2 
3 
4 
5 
6 
7 
\begin{document}
\sloppy % Ce sloppy sera actif jusqu'au end{document}
Ce paragraphe sera traité avec sloppy
 
\fussy % Retour à la normale, annule le fussy
Ce paragraphe sera traité normalement
\end{document}
listing l2.5 Les commandes sloppy et fussy

Si on veut appliquer sloppy à un petit paragraphe seulement, on peut utiliser l'environnement sloppypar. Celà revient au même d'encadrer un paragraphe des commandes sloppy (détail) et fussy (détail), mais il est plus propre et lisible d'utiliser l'environnement.

1 
2 
3 
4 
5 
6 
7 
\begin{document}
    \begin{sloppypar}
    Ce paragraphe sera traité avec sloppy
    \end{sloppypar}
 
    Ce paragraphe sera traité normalement
\end{document}
listing l2.6 L'environnement sloppypar

Agir sur les lignes

Nous avons déjà vu la commande newline (détail) qui permet de passer à une nouvelle ligne sans pour autant commencer un nouveau paragraphe. D'autres commandes qui ont le même effet existent.

Les commandes linebreak (détail) et nolinebreak (détail) permettent de dire à LaTeX où couper une ligne en cas de besoin ou où ne surtout pas couper. Ces deux commandes peuvent prendre une option, un entier de 0 à 4. Une valeur de 4 force la commande à être prise en compte et une valeur en dessous de quatre permet à LaTeX d'ignorer la commande si celà devait produire un résultat trop laid. La valeur par défaut de l'option est 4.

1 
 
Voilà un très longue ligne qui peut être coupée ici \linebreak[2], mais surtout pas ici \nolinebreak[4], sinon, ce ne serait pas beau !
listing l2.7 Les commandes linebreak et nolinebreak

Agir sur les pages

Dans le même esprit que linebreak (détail) et nolinebreak (détail), il existe également les commandes pagebreak (détail) et nopagebreak (détail) qui fonctionne exactement de la même manière mais pour les pages.

  • Espace membre
  • Learning Center
  • Les forums
  • Livre d'or
  • Imprimer
  • Boutique
  • Info
  • Règlement
  • Erreur
  • Newsletter

MyPagerank.Net

Firefox 3.6

Browse Happy logo

Open Clip Art Library

Join our Facebook Group

Twitter

Copyright © 2000-2018 UKO. Toute reproduction strictement interdite sans autorisation du webmaster

Valid XHTML 1.1 !
Valid CSS2 !
Level Triple-A conformance icon, W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
ICRA Internet Content Rating Association
Creative Commons License
Site optimisé pour Firefox avec une résolution 1024x768 --- Page chargée en 0.0622840 secondes --- This site uses Thumbshots previews